Mot du Président de la section n° 06

13 novembre 2007 - 00:00

Notre association comme toutes, c’est un présent, un futur mais aussi un passé. L’homme étant l’élément central de la vie associative, c’est lui qui créé l’évènement donc c’est lui qui fait l’histoire.

►Au début de nos mots, nous avons remonté brièvement l’histoire de notre association. Cela a pu être fait qu’à partir de documents retrouvés chez des anciens. Pour poursuivre cette recherche, nous allons temps à autre nous rapprocher des anciens pour qu’ils nous retracent autant que faire se peut leur action au sein de l’association. Ces récits vont peut être nous permettre de trouver des témoignages intéressants. Ils permettent à nos jeunes qui, vivant dans cette société qui va si vite, n’ont même pas le temps de penser qu’avant eux, des générations se sont succédées pour permettre à l’Association d’être encore présente.

►Le choix des anciens ne répond pas à un choix mais, dépend de la disponibilité de tout un chacun. Pour débuter, nous sommes allé rencontrer Eugène RABORD. Eugène est parmis tant d’autres un modèle de fidélité, d’abnégation, en plus d’avoir été un joueur talentueux. La l’entretien s’est déroulé avec la simplicité et la sobriété qui caractérise cet ancien grand joueur. Une simplicité et une sobriété dans le contact qui contraste avec l’étendue de ses dons de footballeurs et son élégance sur les terrains qu’il a fréquenté durant sa très longue carrière. Nous avons connu Eugène jeune footballeur surclassé, footballeur accompli en senior, entraîneur adjoint, soigneur et toujours prêt à conseiller les plus jeunes.

►Lors de notre entretien, Eugène nous explique « je suis arrivée au Sport Guyanais à l’age de 12 ans. J’habitais non loin du local avenue De Gaulle » Il poursuit en nous disant qu’après avoir disputé deux rencontre en « junior », ce qui correspond à la catégorie actuelle des moins de 18 ans, il a intégré l’équipe senior pour la quittée à 34 ans, la durée la plus longue des joueurs de sa génération. Il se souviens de quelques joueurs qui comme lui ont débutés très tôt dans cette équipe senior : TIEGO Guy, NEMOR Roland, CHICOT Etienne, il s’arrête là car la liste serait longue à énumérer. Eugène poursuit en reconnaissant que son arrivée dans le groupe senior s’est très bien passée. Les anciens conseillaient les jeunes, ceux-ci acceptaient les conseils et respectaient ceux qui les donnaient. Toutefois, il a fallu qu’il s’impose par ses performances sur le terrain, ce qu’il n’a pas eu trop de mal à faire.

►Pour ce qui est de l’encadrement Eugène cite : BERTOLA (dit papa), Raymond CRESSON, Roger FLERET, Georges THERESE, Lucien FARLOT, Alain SAINT PHLOUR Serge TISSERAND et Claude COUMBA. Pour lui le passage de BERTOLA a été important pour son apport sur la rigueur tactique, alors qu’Eugène ajoute « avant lui nous jouions à l’inspiration ». Raymond CRESSON pour sa part a insisté sur la préparation physique et l’hygiène de vie. Pour ce qui concerne Georges THERESE, il a innové en allant en stage d’entraîneur à BELEM, ce qui nous a permis d’acquérir une tactique de jeu inédite en Guyane. L’arrivée de Claude COUMBA a donné un nouveau souffle à l’équipe par une nouvelle façon de jouer et de se préparer.

►Eugène a fait parti de cette équipe qui régnée sur le football guyanais pendant près d’une décennie. Cette décennie au cours de laquelle il n’aurait pas été attribué de titre en Guyane, si nous nous référant au site de notre Ligue. Dans ses souvenirs, Eugène trouve dans sa participation aux tournois Antilles-Guyane, la première édition en Martinique en 1965 qui a vu la victoire de l’Assaut de St pierre. Il se souvient que notre Club a remporté une édition. Lors de celle-ci, les médias avaient fait une comparaison entre son jeu et celui du célèbre LUTBER de l’Assaut de St Pierre. Mais surtout qu’aux Antilles notre équipe était surnommée l’équipe de Brésiliens, en raison de la qualité du jeu fait de passes répétées et d’accélérations.

►Pour Eugène cette période faste avait pour raisons principales : une stabilité de l’effectif, un sérieux aux séances d’entraînement et une avance certaines sur les adversaires dans le domaine des tactiques de jeu appliquées.

►Après avoir cessé de jouer au plus haut niveau, tout naturellement Eugène est passé dans l’encadrement. Il a été l’adjoint de Michel JEROME, puis soigneur de l’équipe. Mais depuis quelques années, il a du s’éloigner des terrains pour des raisons de santé, mais il continue à s’intéresser aux choses du football et à son club. En effet il lui est resté fidèle. Temps à autre, nous le rencontrons dans les gradins du stade de Baduel, ne penserait t’il pas à ces belles années passées. Mais nous pensons aussi qu’il attend avec impatience le temps où il reverra son équipe rejoindre l’élite pour le plaisir d’anciens comme lui qui restent silencieux mais s’intéressent encore à ce club qui leur a tant donné et pour lequel ils ont fait tans de sacrifices.


►Nous espérons que la lecture de ce mot et de ce qui suivront sera source de motivation pour les générations qui sont encore en formation et pour les joueurs qui évoluent en senior actuellement.


A SUIVRE

Commentaires

MOT DU PRESIDENT

13 octobre 2016 01:11

MOT DU PRESIDENT
Nous sommes enfin entrés dans le vif du sujet. Comme nous le savons tous, l’un des faits majeurs de ce début de saison est l’élection en vue du renouvellement du Comité Directeur de notre Ligue de Football. Nous n’oublierons pas l’autre fait majeur,... Lire la suite

Aucun événement