Mot du Président de la section n° 08

27 novembre 2007 - 00:00

Il y a quinze jours nous avons commencé à compléter l’histoire de notre association avec des entretiens d’anciens témoins de époque qui nous font part de leur vécu. Cette fois c’est avec Michel JEROME que nous nous entretiendrons. Lui aussi fait partie de ces jeunes formés au club qui, après avoir fait les beaux jours du club en qualité de joueur, ont encadré techniquement nos joueurs pendant des saisons.

Michel doit avoir un secret pour garder une condition physique que beaucoup d’entre nous aimeraient connaître sans lui demander. Il semble n’avoir pas pris un gramme depuis des décennies. L’entretien débute avec le calme et l’assurance que nous lui connaissons. Il n’a rien oublié. Il commence par nous dire qu’il a débuté dans notre club dès l’âge de 13 ans. Un ancien de chez nous Marcel ACELOS qui était professeur d’éducation physique au lycée Félix EBOUE devenu collège NONNON, le voit jouer gardien de but en classe et lui demande de venir jouer à ce poste dans l’équipe de Hand Ball que le club met en place. Il accepte immédiatement. Pendant deux saisons il pratique cette discipline tant au club que dans l’équipe de l’établissement scolaire. Il se souvient d’une finale qu’il dispute dans les rangs du club, finale gagnée par notre équipe face à celle du lycée par trois buts à zéro. Mais rapidement il revient au football pour jouer en junior pendant deux saisons, avec des apparitions en Senior. Il se souvient de quelques noms de partenaires de cette équipe junior : DESPOINTES Adalbert, SAMY et VENAT tous deux de passage en Guyane, depuis repartis, PAWILOSKI Claude, ORMAL René, NERON Paul, LOHIER Paul, leur entraîneur était Roger FLERET, un ancien du club passé de la situation de joueur à celle de cadre, lui aussi.

Michel poursuit en nous parlant de sa carrière en senior. Avant de quitter la Guyane pour des raisons professionnelles, il garde les buts du club pendant trois saisons. Ses partenaires sont : RABORD Eugène et RABORD Pierre, SAINT PHLOUR Alain, DANIEL Henri (gardien titulaire) GERVAIS Hervé, CHONG KUO CHANG Albert, THERESE Georges, NEMOR Roland, LEANDRE Julio, COUMBA Victor, TIEGO Guy, MANDE Denis, DIOMAR Théodore ainsi que trois Guadeloupéens venus faire leur service militaire en Guyane : TASSIUS, MONTOUTE et HARCHIMEDE Claude. Les entraîneurs de l’époque étaient BERTOLA et Raymond CRESSON.

Pour Michel les entraînements spécifique gardien de but ont débuté avec Roger FLERET et Lucien FARLOT puis, ont pris une autre dimension avec BERTOLA et CRESSON. Michel se souvient avoir gagné plusieurs trophées pendant ces trois saisons mais, les deux tournois des champions qu’il a disputés semblent représenter de grands moments de son début de carrière. En 1964/1965 notre équipe étant championne de Guyane, Michel participe en qualité de Gardien de but remplaçant son premier tournoi des clubs champions Antilles Guyane à 19 ans. Le titulaire était DANIEL Henri dit Rico. Les deux adversaires de l’édition sont, Le Club Sportif de Capesterre et l’Assaut de Saint Pierre. La saison d’après, il dispute le même tournoi cette fois en qualité de gardien de but titulaire. Les adversaires sont : La Red Star de Pointe à Pitre et le Club Colonial de Martinique.

Il s’en suit une longue parenthèse dans sa carrière qui se poursuit en Métropole qu’il rejoint pour des raisons professionnelles. Lors d’un autre entretien nous reviendrons sur cette période riche en évènements et en rencontres de personnalités du football français.
En 1983 Michel revient en Guyane titulaire de son Brevet d’Etat d’éducateur sportif obtenu à REIMS. Il nous dit « à mon retour je ne pensais pas jouer de nouveau. » Il s’est tout naturellement qu’il s’est rapproché de son club. Jean-Claude LAFONTAINE en est le Président, Claude COUMBA en est l’entraîneur. C’est ce dernier qui insiste pour qu’il reprenne du service. Le gardien titulaire est Raymond CETOUTE. Claude demande à Michel d’apporter son aide à Jean-José JAIR qui s’occupait déjà des gardiens de buts du club. Les blessures fréquentes de CETOUTE l’obligent à jouer. Il assiste comme nous tous au début de redressement de la section Football. L’artisan en est Claude COUMBA. Celui-ci met son expérience à la disposition du club. Le premier résultat appréciable de ce travail est une finale régionale de Coupe de France gagnée et un 7ème tour disputé à Cayenne avec l’équipe d’Angers. Notre équipe s’incline par le plus petit des scores, un but à zéro, but encaissé quatre minutes avant la fin de la partie.

Adjoint de Claude COUMBA après le retrait de celui-ci Michel prend la suite. Les conditions du départ de son prédécesseur ne lui facilitent pas la chose. Ce changement se fait en cours de saison dans une certaine tension. Michel nous avoue que ce n’est pas de gaieté de cœur qu’il a accepté. Il lui a fallu faire preuve de fermeté mais aussi de beaucoup de psychologie pour poursuivre la tâche commencée. Comme cela se passe souvent, une partie des joueurs était très attachés à Claude COUMBA, celui qui leur avait appris tant de chose. Toutefois la fin de saison s’est terminée de fort belle façon. L’équipe a terminé la saison invaincue et remontant en milieu du classement final. Dans cette période, les gardiens de but sont Raymond CETOUTE, Alain NIANI et Martial VOISIN.

Les deux saisons suivantes, sont une période faste. Nous gagnons toutes les compétions dans lesquelles nous étions engagés, la coupe des Arbitres UNAF, la Coupe de Municipalité de Cayenne, le 7ème Tour de la Coupe de France. La rencontre se joue à Mantes la Ville avec l’équipe de CAEN qui évoluait en D2. L’entraîneur n’était autre que l’adjoint de l’actuel sélectionneur national, Pierre MANKOWSKI. Nous avons perdu ce match 3 buts à un par un froid glacial. Notre équipe était composée de jeunes et d’anciens. Son meneur de jeu avait marqué son temps, le célèbre Antonio. Les flèches de l’attaque avaient pour nom Louis LAFONTAINE, Jocelyn LAGOTRIE, Patrick FARLOT. Les gros travailleurs du milieu de terrain étaient Eddy CINCINNAT et Roland LEANDRE, en défense les Serge LAFONTAINE, Charles ANICET, Christian TRAN VAN NHO, Claude CLET, régnaient. Dans cette même période nous avons été aussi champion de Guyane pendant les deux saisons. Ce qui nous a permis de participer au tournoi des clubs champions de la CONCACAF. Nous avons aussi participé sur invitation de la Commune de Sainte Luce en Martinique à un tournoi international dans cette commune.

Michel termine cette partie de l’entretien avec un peu m’amertume en disant « cette belle épopée a attiré chez nous de nouveaux éléments tant dans la direction du club, que sur le terrain. Les nouveaux sont arrivés avec un état d’esprit qui ne correspondait plus à ce que nous avions connus jusque là. Les anciens ont été poussés vers la sortie, alors que l’envie était encore présente. Nous pensons que cette période marque le début de la descente aux enfers que nous avons connu. Cette situation nous a beaucoup peiné surtout nous les anciens qui avions connu tant de moments fastes et qui avons grandi dans la rigueur et la discipline qui avaient toujours fait la force de notre club ».

Nous poursuivrons cet entretien dans un mot futur car Michel est une mine de souvenirs.

A SUIVRE...

Commentaires

MOT DU PRESIDENT

13 octobre 2016 01:11

MOT DU PRESIDENT
Nous sommes enfin entrés dans le vif du sujet. Comme nous le savons tous, l’un des faits majeurs de ce début de saison est l’élection en vue du renouvellement du Comité Directeur de notre Ligue de Football. Nous n’oublierons pas l’autre fait majeur,... Lire la suite

Aucun événement