ASSOCIATION SPORTIVE ET LITTERAIRE LE SPORT GUYANAIS : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

Mot du Président n°39

18 décembre 2008 - 00:00

Notre sport évolue dans une société qui est de plus en plus complexe. Cette complexité grandissante ajoute à la difficulté. Pourtant la chose sportive devrait être simple. Ses principes de base sont semble-t-il pas : « PLUS LOIN, PLUS HAUT, PLUS VITE ». Pourtant, en partant de principes aussi simples, notre sport n’aurait pas du dévié vers les complications que nous connaissons désormais.

Nous nous devons d’essayer de découvrir les raisons de cette déviance. Est-ce le sport qui est devenu compliqué ? Sont-ce les acteurs qui le sont devenus ? Est-ce l’environnement du sport qui a engendré une telle situation ?

Il doit y avoir un peu de tout cela. Nous devons y faire face, sous peine de disparaître ou de stagner. Deux solutions pourraient être envisagées : le retour à plus de simplicité, ou la pratique de la fuite en avant. Le retour à la simplicité passe par la disparition ou la mise de coté, de ce qui nous hante de plus en plus, notre « ORGUEIL D’HOMME ». Pourtant ce défaut comme tous les autres peut devenir une qualité. Malheureusement il reste trop souvent dans sa configuration première, celle du défaut.

La simplicité pour autant ne doit pas faire disparaître les valeurs qui sont les moteurs du sport. En effet l’absence d’orgueil ne doit aboutir à une absence « D’AMBITION ». La simplicité ne doit pas effacer le « DEPASSEMENT DE SOIT » qui doit permettre d’aller « PLUS LOIN, PLUS HAUT, PLUS VITE ».

Tout est permis, l’orgueil lui-même peut l’être. Seul le dosage transforme l’interdit en permis, mais aussi évite la « DEMESURE ». Cette démesure qui est souvent source de malentendus. C’est elle qui altère notre jugement, nous entraîne, vers des débordements néfastes, des attitudes futiles, vers l’illusoire. Elle nous empêche d’évaluer objectivement nos atouts et nos carences, de faire le bilan de nos possibilités et de nos carences.

Cette démesure a souvent été la traduction d’une faiblesse de celui qui en fait preuve. Elle fait apparaître un manque de maîtrise de la situation mais aussi de soit. La démesure n’est pas seulement dans nos actes mais peut être aussi dans nos propos.

C’est peut être cette démesure qui a occasionné le départ de deux de nos éducateurs en ce début de saison, mais aussi de quelques jeunes entraînés dans leur sillage. Le caractère soudain des ces décisions, traduit le peu de foi que ces personnes avaient dans le projet du club pour les éducateurs et, le peut d’attachement que les jeunes avaient aussi pour le club. Si nous mentionnons encore ces départs, c’est qu’ils nous ont occasionné de réelles perturbations. Ils ont eu toutefois le mérite de clarifier la situation, nous sommes désormais fixé. Nous y survivrons.

Commentaires

PERMANENCES

2 septembre 2017 12:51

PERMANENCES
Des permanences seront tenues pendant les mois de septembre - octobre et si le besoin s'en fait sentir en novembre au siège.   A compter du 02/09/17 : le samedi de 08 h 00 à 09 h 30    tous les :mardis et mercredi de 17 h 00 à 19 h 00    Tous les... Lire la suite

Aucun événement