ASSOCIATION SPORTIVE ET LITTERAIRE LE SPORT GUYANAIS : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

Mot du Président n° 50

24 mars 2009 - 15:19

Depuis que nous avons eu la « lumineuse » idée de reconduire nos représentants, en quasi-totalité, à la tête de notre football, nous allons de surprise en surprise.

Nous avons récemment appris par le biais de la presse que notre Ligue était liée à un club professionnel par contrat. Si nous avons bien compris les termes d’un message adressé à certains membres du football guyanais, un autre contrat nous liait cette fois avec une Ligue de Métropole.

Evidemment, comme nous n’avons pas été directement destinataires de ces informations, nous serions amenés à penser que notre Comité Directeur ne nous juge pas digne de les avoir. En effet les Présidents de clubs que nous sommes et qui par notre vote avons mis en place le Comité Directeur, seraient sûrement en droit d’attendre un peu plus d’égard. Peut être que nos dirigeants se disent, pourquoi informer les Présidents de clubs de Guyane. N’ont-ils pas, par leur vote, donné un blanc seing au Comité Directeur ? Un tel mépris à notre égard est sûrement justifié par le fait que, nous nous sommes montrés si peu conscient de notre pouvoir de Président de club. En effet disposant d’un droit de vote, nous disposons aussi d’un droit de contrôle.

Deux autres faits sont venus s’ajouter à notre surprise. Sur les ondes de RFO, il y a quelques temps, nous avons entendu un appel de notre Président de la Ligue. Ce n’était pas pour relancer la formation de nos éducateurs ou le recrutement de nouveaux arbitres. C’était pour demander aux Présidents de clubs de soutenir un mouvement de grève. Pour légitime que ce conflit social puisse être, la démarche de notre Président, nous a paru déplacée.

Quand nous disions que nous allions de surprise en surprise, nous étions dans le vrai. En effet, nous avons appris par ailleurs que Notre chère Ligue de football, s’était engagée dans un des nombreux « Mayoury » de la société civile.

Toutes ces intrusions du football dans ces domaines si étrangers à sa vocation première, nous ont paru incongrues. La coutume jusqu’à maintenant a voulu que le football en proie à tant de problèmes se penche exclusivement sur ceux-ci avant de s’immiscer dans des domaines aussi sensibles que la politique ou le syndicalisme. Tous ces engagements médiatisés ou non nous interpellent. Des questions pourraient se poser, par exemple :

- POURQUOI LE CHOIX DU MAYOURY PLUTOT QU’UN AUTRE ?

- POURQUOI NE PAS CONSULTER LES DIRIGEANTS DE CLUBS AVANT D’ENGAGER LE FOOTBALL GUYANAIS DANS DES ACTIONS AUSSI IMPORTANTES,

- CES ENGAGEMENTS SONT-ILS PERMIS PAR LES TEXTES QUI NOUS REGISSENT ET LA SIMPLE DEONTOLOGIE ?

- NOTRE LIGUE DEJA SOUS TUTELLE D’UN CLUB PROFESSIONNEL, NE SERAIT-ELLE DEVENUE EN PLUS, UNE ANNEXE D’UNE QUELCONQUE CENTRALE SYNDICALE ?

Après réflexion, nous devrons reconnaître notre part de responsabilité dans la situation. Nous avons maintenu dans les plus hautes instances de la Ligue, le principal représentant, du syndicat le plus influent de la Guyane. Ce serait un moindre mal si le personnage était capable de faire la part des choses et d’avoir une attitude objective en évitant de faire l’amalgame. A ses cotés nous avons reconduit notre marionnette que nous savons des plus influençables, pour qui, le dernier à parler est celui qui a raison.

Pourtant personnellement nous nous méfions du coté par trop anodin de ces déclarations et prises de positions publiques. Beaucoup de Présidents de notre Ligue, dès la fin de leurs mandats et même avant, se sont engagés en politique. Peut être que l’actuel prépare déjà sa sortie par la même voie. Evidemment chacun fait avec ses moyens. C’est bien connu que dame nature ne nous a pas tous doté des mêmes moyens intellectuels et du même niveau d’intelligence et de réflexion, « ti poul suiv ti cana, y mouri néyé ».

Pour revenir à nos surprises, il y a une dont nous n’avons très peu parlé. Depuis quelque temps nous constatons la diffusion des décisions du bureau du Comité Directeur. Ces décisions sont celles réglementairement prises par la Commission des calendriers. Comme tout se sait en Guyane, nous comme vous, avons appris que cette commission n’existait plus. Soit qu’elle a été dissoute, soit qu’elle s’est dissoute elle-même. La première anomalie, mais nous ne sommes plus à cela près. A cette date, aucun Procès verbal du Comité Directeur de la Ligue, n’est venu nous informer de cette, encore une fois, surprenante disparition. La seconde, ce bureau du Comité Directeur de la Ligue n’a jamais pu être complet depuis qu’il s’est substitué à la commission. Il se dit même que nous sommes revenu au bon vieux temps ou notre cher vice Président est seul à statuer, contrairement aux comptes rendus du soit disant bureau. Comment dans ce cas comprendre que des membres acceptent de paraître sur un document, portant là la responsabilité des décisions prises ? Il est vrai que ne notoriété publique, le Comité Directeur lui-même n’arrive pas à se réunir faute de quorum. Mais, ou est passée la belle harmonie de la période de renouvellement des mandats ?

Pour terminer sur l’état de notre Comité Directeur, voila que nous apprenons par le biais des ondes que notre éminent Secrétaire Général est poursuivit en justice pour outrage  à magistrat. A quand sa suspension à titre conservatoire par ses pères ? En cela il rejoindrait l’autre membre frappé de la même sanction et les membres chroniquement absents. Il nous reste qui ? Un Président se reclassant déjà en Politique, Un Vice Président très préoccupé par l’avenir syndical et à la tête d’un des nombreux « mayoury » en vogue et d’autres plus soucieux de l’avenir de leurs clubs que de l’intérêt général. Et nous qui pensions peut-être naïvement, que le Comité Directeur de la Ligue avait été mis en place pour assurer au Football guyanais un avenir meilleur.

Dans ces conditions il n’est pas étonnant de constater qu’il y a toujours autant d’erreurs dans les calendriers. Nous devons rappeler que ces calendriers seraient l’œuvre du Bureau du Comité Directeur. Quelques exemples, d’abord la rencontre de DH en le CSCC et l’ASO s’est déroulée dans un anonymat complet, les services de la Mairie n’étaient pas informés. La rencontre de PH COROSSONY/SCK a été avancée sans que le SCK ne soit informé. Les rencontres de jeunes continuer à se dérouler dans le plus grand désordre. La rencontre de Coupe de Guyane SPORT GUYANAIS/KFC a été reprogrammée en catastrophe et transformée en KFC/SPORT par, nous ne savons qui.

En conclusion, nos dirigeants continuent à faire preuve de leur légendaire manque de rigueur. Ils y ont ajouté la dispersion. Ils jouent à cache cache avec les Président de clubs leur distillant les informations voulues. Pourtant nous ne pourrons nous en prendre qu’à nous même car, nous connaissions déjà les limites, combien grandes, de beaucoup d’entre eux.

A SUIVRE

 

Commentaires

PERMANENCES

2 septembre 2017 12:51

PERMANENCES
Des permanences seront tenues pendant les mois de septembre - octobre et si le besoin s'en fait sentir en novembre au siège.   A compter du 02/09/17 : le samedi de 08 h 00 à 09 h 30    tous les :mardis et mercredi de 17 h 00 à 19 h 00    Tous les... Lire la suite

Aucun événement