ASSOCIATION SPORTIVE ET LITTERAIRE LE SPORT GUYANAIS : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

Mot du Président N°69

27 novembre 2009 - 11:32

Récemment, le football guyanais, en trois occasions successives, s'est mesuré en affrontant des adversaires extérieurs, occasions plutôt rares. Il y a eu d'abord la compétition au Surinam à laquelle a participé notre sélection senior. Puis notre champion et son dauphin qui ont disputé en Guyane le tournoi des clubs champions de Guyane et des Antilles. La troisième occasion a été à la faveur de la participation de notre représentant au 7ème tour de Coupe de France. Ces moments devraient apporter un éclairage sur la santé de notre football. L'absence d'analyses des instances, mises en place pour, ne facilite pas les choses et ne garantit pas un point de vue objectif, qui découlerait d'un constat et d'une réflexion sérieuse.

Le dernier déplacement de notre sélection au Surinam, s'est passé comme les précédents. Depuis quelque temps, les faits se reproduisent (Défections de joueurs, ou de cadres en dernière minute. Manque de préparation sérieuse de la sélection). Comme pour tout le reste, il est conseillé de ne pas en parler car, cela dérangerait nos dirigeants et réveillerait le monde du football, plongé dans une léthargie depuis quelques saisons. La liste des joueurs retenus n'est jamais publiée, sans que cela ne semble trop dérangé. Il n'y a pas de publication de compte-rendu technique ou administratif. Il n'y a pas de diffusion de rapport de la Commission Technique Régionale de la Ligue qui devrait en profiter pour faire un point sur la situation. Le football en Guyane évolue-t-il ou stagne-t-il ? Quant aux résultats, ils ne font l'objet d'aucune diffusion officielle de la part de la Ligue pour enrichir la mémoire du football guyanais.

A la fin du tournoi Guyane-Antilles des clubs champions, seul le profane s'est exprimé. Son jugement était teinté de l'émotion, bien compréhensible, à la sortie du stade. En dehors de cela, je serai tenté d'écrire « comme d'habitude », aucune analyse des personnes sensées être en capacité de le faire. Si l'on s'en tient aux seuls résultats recueillis, l'équipe de Guadeloupe ayant gagné, le football guadeloupéen serait sensé être le meilleur des trois. Les équipes Guyanaises ayant battues toutes deux, le représentant de la Martinique, notre football pourrait être qualifié de supérieur à celui de la Martinique. Pourtant, à l'analyse du jeu de chacune des équipes, on pourrait tirer des conclusions toutes autres et peut-être pas aussi flatteuses que ces résultats le laisserait entendre.

Quant au tour de Coupe de France, il serait lui aussi venu nous rappeler ces conclusions peu flatteuses pour notre football. Notre représentant ayant été le plus sévèrement battu de tous les autres représentants d'Outre-Mer.

Pourtant nous ne pouvons nous contenter de conclusions aussi hâtives. Le football évolue dans un environnement, avec des conditions de préparation, sous une forme de compétitions et aussi, selon l'esprit dans lequel est élaboré le calendrier de la saison, élément essentiel de son déroulement. L'esprit qui doit présider à cet acte, doit éviter les petits « arrangements » locaux, les « tripatouillages » et « saucissonnages », pour privilégier l'intérêt supérieur du football guyanais.

En effet, comment expliquer, que la Sélection de la Guyane ne puisse pas disposer de périodes aménagées dans le calendrier pour lui permettre de se préparer normalement, en fonction des objectifs arrêtés par le Comité Directeur ? Comment expliquer que le début de saison depuis des années soit autant retardé, alors que dans le même temps, notre football doit disputer un maximum de compétitions supérieures pendant les deux premiers mois de la saison ? Comment expliquer que la Ligue de Guyane ait accepté d'organiser le trophée des clubs champions mais, ait placé la compétition dans cette période aussi chargée ? Le risque de passer à coté de toutes ces compétitions était réel et, s'est avéré, au vu de nos divers résultats.

Je reviens sur la responsabilité dont nous devrions avoir conscience d'endosser, quand nous briguons un poste de responsabilité supérieure. Comment s'expliquer que le tirage au sort du tournoi des clubs champions se fasse en Guadeloupe, alors que cette Ligue avait refusé de l'organiser ? Des rumeurs, faisant état d'une nouvelle histoire de gros sous, ont circulé. Si tel était le cas, le pire est à craindre. Nous serions au royaume du « tout à un prix », même nos droits les plus élémentaires.

Nous avons été émerveillés par le jeu tactique des Guadeloupéens, par la facilité technique des Martiniquais. D'un coté les premiers ont eu tout le loisir de voir jouer leur futur adversaire. D'un autre coté le football dans ces deux départements a sûrement été pensé depuis des années. Un plan a, à coup sûr, été élaboré par la commission technique, avec à sa tête le Conseiller Technique Régional. Ce plan a sûrement été adopté par les instances dirigeantes de la Ligue, puis mis en œuvre. Ce programme a dû préconiser comme partout ailleurs, le développement du sport en milieu scolaire. D'organiser avec sérieux la formation et les compétitions de jeunes. D'intervenir dans l'amélioration des installations sportives, qu'elles soient destinées aux entraînements ou aux compétitions officielles. C'est aussi à notre avis la seule voie à suivre.

Pourtant, Il y a bien eu la construction d'installations destinées à la pratique du football : les fameuses fosses techniques et ce terrain dans l'enceinte même de la Ligue. Mais pour quel résultat ? Pour quelle fréquence d'utilisation ? Il doit être beaucoup plus facile de rénover le centre d'hébergement et de l'inaugurer en « grande pompe », en omettant au passage de dire que les prédécesseurs avaient aussi travaillé sur le projet et trouvé un financement auprès de la FIFA depuis 2004. En passant sous silence les tergiversations des dirigeants actuels qui ont eu pour conséquences, un retard conséquent, et une multiplication par trois du coût.

Espérons que toutes les structures mises en place, à grand renfort de déclarations médiatiques, permettront comme ailleurs, de retrouver dans notre élite, des jeunes bien formés grâce à elles, mais aussi, semble-t-il, grâce aux efforts de l'encadrement choisi parmi nos meilleurs techniciens. Espérons que ces jeunes arriveront à donner la pleine mesure de leur talent, pour le plus grand bien de notre football.


A SUIVRE,

 

Commentaires

PERMANENCES

2 septembre 2017 12:51

PERMANENCES
Des permanences seront tenues pendant les mois de septembre - octobre et si le besoin s'en fait sentir en novembre au siège.   A compter du 02/09/17 : le samedi de 08 h 00 à 09 h 30    tous les :mardis et mercredi de 17 h 00 à 19 h 00    Tous les... Lire la suite

Aucun événement