Mot du Président N°70

23 mars 2010 - 18:46

J'avais décidé de ne plus témoigner du football guyanais. Aussi, je ne vous ai pas importuné sur la dégradation générale de notre football depuis quelques temps. Peu de commissions fonctionnent. Nous n'avons aucune nouvelle de notre Comité Directeur, et surtout de notre Trésorier Général de Ligue.
 
Il y a déjà plus d'un an que je vous avais informé du dessein de notre Président d'entrer en Politique. C'est chose faite. Nous devrions peut être le féliciter. Le problème reste l'état dans lequel il laisse la Ligue.
 
Ce matin un membre de la Ligue me faisait remarquer que nous ne nous étions pas réunis en assemblée générale ordinaire en 2009. Ce qui signifie que nous n'avons pas eu à nous prononcer sur les comptes de la Ligue à cette date. Ce fait a des répercutions graves. En effet, vous êtes comme moi Présidents de clubs, vous savez comme moi que l'association qui ne peut présenter de comptes approuvés en assemblée générale, ne peut prétendre au versement de subventions. Il est tout de même paradoxal que le Président de la Ligue qui est sollicité pour donner son avis sur nos demandes de subventions, ne soit pas en mesure de présenter une demande de subvention normale pour cause de manque de bilan, sous prétexte que la Ligue aurait connu des problèmes informatiques.
 
Il y a un autre aspect sur lequel je voudrais attirer votre attention. En effet l'élection de notre Présdent pourrait entraîner tout naturellement sa délégation aux sports. Si tel était le cas, il devrait abandonner sa fonction de Président de Ligue ne pouvant être juge et partie. Qui prendrait sa place? C'est juste pour poser la question, car celui qui devrait le remplacer devrait être un "virtuose" du genre pour faire pire que lui.
 
J'ai été étonné d'apprendre que le dossier de demande de subvention de la Ligue avait comme pièce jointe un procès-verbal d'assemblée générale extra ordinaire de juin 2009. J'ai cherché désespérément dans mes souvenirs et mes archives ce procès-verbal. Ce qui sous entend que seuls certains organismes sont destinataires de ce genre de procès-verbaux et surtout pas les représentants des clubs qui mettent en place le Comité Directeur et qui sont les vrais acteurs d'asemblées générales.
 
Nos dirigeants n'ont donc aucune leçon à recevoir sur notre mode de fonctionnement quand la Ligue manque aux plus réglementaires des devoirs d'une association.
 
Sportivement,

Commentaires

MOT DU PRESIDENT

13 octobre 2016 01:11

MOT DU PRESIDENT
Nous sommes enfin entrés dans le vif du sujet. Comme nous le savons tous, l’un des faits majeurs de ce début de saison est l’élection en vue du renouvellement du Comité Directeur de notre Ligue de Football. Nous n’oublierons pas l’autre fait majeur,... Lire la suite

Aucun événement