DECLARATIONS ET FORFAITS

18 mai 2010 - 12:48

Et revoilà le temps de l'overdose des déclarations médiatiques. Pourtant, des faits graves préoccupent nombre de Dirigeants et d'observateurs, qu'ils soient directement intéressés ou seulement soucieux de l'avenir de la discipline.

Les déclarations médiatiques sont à l'image de ceux qui les font : « Je démissionnerai » ,         « bientôt », « cela se fera dans sept mois », « en fait ce sera pour la fin de la saison », « dans le respect des règles ». Tout va très bien dans le meilleur des mondes, celui du football guyanais,

sauf que :

- les commissions ne se réunissent plus depuis quelques temps
- il n'y a plus de commission des calendriers
- il n'y a plus de commission des jeunes
- le département jeune est réduit à sa plus simple expression
- nos résultats sportifs sont en berne
- nos jeunes en déplacement sont abandonnés à leur triste sort et à la vindicte populaire
- il n'y a pas eu d'assemblée générale ordinaire pour la saison 2008/2009
- il n'y a plus de secrétaire général
- il n'y a plus que le fantôme du trésorier général qui hante la Ligue comme « celui » de l'opéra
- les clubs sont invités à remplacer des membres du Comité Directeur sans savoir qui sont-ils et pour quelles raisons ils doivent être remplacés, etc etc..........)

Lors de l'une de ces interventions médiatiques, il a tété prononcé une phrase qui nous a plu : « cela se fera dans le respect des textes en vigueur » Nous serions tenté d'ajouter « enfin ! Il vaut mieux tard que jamais ». Pendant que nous sommes appelés à gober toutes ces déclarations, la réalité nous rattrape. Il n'y a jamais eu autant de forfaits en jeunes. Nous avons encore établi un nouveau record, « triste record ».

Nous avons encore le souvenir de l'assemblée générale au cours de laquelle avaient été adoptés ces textes relatifs aux compétitions de jeunes. Nous avions, à cette occasion, attiré l'attention de l'assistance sur le fait que les forfaits généraux en football d'animation, allaient engager aussi l'avenir des clubs. Comment expliquer que le football d'animation qui par principe ne donne pas lieu à classement, puisse hypothéquer l'avenir d'un club. Comme souvent l'assistance n'a pas réagi. Comme d'habitude, nous attendons encore le procès-verbal de cette assemblée générale. Evidemment, si un club faisait mention de la non diffusion de ce procès-verbal pour se défendre, il lui serait rétorqué qu'il lui appartenait d'aller sur le site de la Ligue pour avoir l'information.

Cette nouvelle pratique dans notre Ligue a eu pour effet de ne plus diffuser de procès-verbaux qu'ils soient, de commissions, du Comité Directeur ou d'assemblées générales. C'est peut être la raison pour laquelle, nous avons assisté a eu une valse des secrétaires généraux. Le vide a été comblé en partie, par le correspondant informatique. Nous profiterons de l'occasion pour saluer ses compétences et son dévouement, pourvu que cela dure. Dans cette configuration, les secrétaires généraux de la Ligue se sont peut être sentis quelque peu inutiles. Peut-on se passer aussi facilement de ce rouage aussi important que celui du SECRETARIAT GENERAL ?

Revenant à nos forfaits généraux, nous pensons que, les responsables que nous sommes tous ont commencé à y réfléchir. Après le constat, vient celui de l'analyse. Les forfaits dont on parle en cette fin de saison, concernent en particulier les clubs de DH menacés de rétrogradation. Mais, les autres forfaits doivent être aussi pris en compte. Les premiers interpellent beaucoup plus, parce qu'ils ont été faits par des clubs de l'élite, sensés êtres mieux armés financièrement, administrativement et matériellement. Ils ont malgré tout été pris au piège. Ces clubs ont pourtant des jeunes dans toutes les catégories. Comment se l'expliquer ? Nous pensons par ailleurs que, grisés par quelques belles paroles bien distillées, certains Dirigeants, un peu naïvement, ont cru que l'acquisition d'un bus allait régler tous leurs problèmes. Mais, c'était oublier que l'acteur principal du bon fonctionnement d'une structure reste « L'HOMME ».

La gravité de la situation ne peut nous permettre de faire l'économie d'une réflexion sur ce sujet. Il y existe sûrement dans notre sport, des personnes qualifiées pour cela. Il faudrait toutefois un élément moteur. La question ne serait elle pas : « Y A-T-IL DANS LE FOOTBALL GUYANAIS UN ACTEUR CAPABLE D'INITIER CETTE DEMARCHE EN FEDERANT SUR LE THEME ET MEME PLUS LARGEMENT» ?


A. JUDICK

 

Commentaires

MOT DU PRESIDENT

13 octobre 2016 01:11

MOT DU PRESIDENT
Nous sommes enfin entrés dans le vif du sujet. Comme nous le savons tous, l’un des faits majeurs de ce début de saison est l’élection en vue du renouvellement du Comité Directeur de notre Ligue de Football. Nous n’oublierons pas l’autre fait majeur,... Lire la suite

Aucun événement