MOT DU PRESIDENT du 05 avril 2011

7 avril 2011 - 20:24

Souvent dans nos discussions, nous évoquons la perte de repères dans notre société. Notre monde du football en est tout aussi touché. Cela se traduit par un non respect constant et quasi général des règles qui le régissent. De mémoire d’homme, aucune organisation n’a pu perdurer sans règles  établies et sans respect de celles-ci.

Certains clubs s’astreignent à ce respect pendant que d’autres ne le font pas et par là, vivent en marge. Il nous appartient à tous de nous pencher sur cette problématique qui à terme, portera un préjudice certain au devenir de notre sport. Quand tant de clubs se retrouvent dans cette situation, la dérive devient réelle et est en réalité l’expression de problèmes sérieux.

Il y a seulement quelques saisons, certains clubs de PH faisaient l’effort d’engager le maximum d’équipes de jeunes. Mais depuis, rares sont ceux qui font encore cet effort. Pour exemple sur les douze clubs de la poule Centre-Est, seuls deux ont une équipe qui participe à toutes les compétitions, des débutants aux seniors. Cette proportion est bien faible quand on observe que cinq clubs pourraient mathématiquement prétendre à la montée en DH. Cette attitude n’est-elle pas le résultat de l’absence de projet de club. Je me suis laissé dire que même en DH des clubs et pas des moindres, ont un nombre restreint de licenciés, ce qui est plus grave : surtout chez les jeunes.

La semaine dernière, il m’a été donné d’assister à la réunion concernant le CNDS. Peu de clubs de football étaient représentés. Cela est n’est pas étonnant compte tenu de ce qui précède. De plus, il nous a été annoncé une nouveauté de taille. Chaque demandeur de subvention devrait présenter avec son dossier le projet de son club. Comment peut-on présenter un projet, s’il n’a pas été établi. Quand en plus, le club se trouve dans cette phase de régression constante, enlevant saison après saison, ses équipes de jeunes des compétitions, la chose semble utopique.

Cette régression a surement des raisons. L’une d’entre elles réside peut être dans les conditions de création des clubs. Il est louable d’en avoir l’idée mais faut-il encore s’attacher à construire sur des bases solides à partir de cette idée. Il faut des hommes pour élaborer un projet et le réaliser. Comme de coutume, j’ai d’abord cité les hommes avant de faire mention des moyens matériels ou financiers car, ceux-sont ces hommes qui devraient les trouver.

J’ai mentionné plus haut le mot « dérive ». Dans certains cas elle est de notre responsabilité à tous. Quand nous découvrons que l’adversaire ne respecte pas les textes en matière de qualification de joueurs, nous avons le devoir de formuler des réserves. En effet, le faire, rend service à notre sport en l’aidant à s’assainir. Ce n’est pas chose facile, la fraude s’étant tellement développée et banalisée. Ne pas le faire, fait de nous des complices passifs qui encouragent cette fraude. Il faut s’attendre à être montré du doigt

Toutefois, il nous faudra aller plus loin dans notre démarche. Nous devrons cerner le problème qui à mon avis a des origines multiples. Notre monde devrait se mobiliser pour rechercher les causes réelles de ses dysfonctionnements pour que vienne le temps d’un constat global, sans concession, d’une analyse rigoureuse, pour tendre vers un ensemble de propositions objectives et réalistes, en vue d’établir un dialogue constructif entre toutes les parties : acteurs et décideurs. Pendant ce lapse de temps nous laisserons nos rivalités sportives au vestiaire, ne partageons nous pas le même dessein ?

Commentaires

MOT DU PRESIDENT

13 octobre 2016 01:11

MOT DU PRESIDENT
Nous sommes enfin entrés dans le vif du sujet. Comme nous le savons tous, l’un des faits majeurs de ce début de saison est l’élection en vue du renouvellement du Comité Directeur de notre Ligue de Football. Nous n’oublierons pas l’autre fait majeur,... Lire la suite

Aucun événement