ASSOCIATION SPORTIVE ET LITTERAIRE LE SPORT GUYANAIS : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

Mot du Président Général

11 juin 2013 - 22:10

Le mercredi 05 juin 2013, la Ligue de Football de la Guyane a organisé une réunion avec trois techniciens de la Fédération Française de Football. Leurs domaines respectifs étaient : la formation juridique, les équipements et le financement de ces derniers. Cette visite vient après le passage chez nous du Vice Président et du DTN de la Fédération.

Comment ne pas louer ces initiatives. Quand nous pensons à un passé encore récent, force est de constater un changement appréciable. L’arrivée de ces délégations est-elle le fruit de la perspicacité de nos représentants locaux ou la résultante d’une nouvelle approche de Fédération envers notre football.

Toutefois, les secteurs ciblés sont révélateurs du désir de structuration de notre Ligue. Cette visite devrait faire évoluer son fonctionnement par le bais de ses commissions, le classement des installations sportives mises à la disposition du football, le financement au profit des clubs utilisateurs et collectivités propriétaires de ces installations.

Lors de cette réunion fructueuse, l’assistance était constituée principalement de représentants des services des sports de quelques collectivités locales et d’un seul club représenté. C’est en cette qualité que j’ai donc participé à cette réunion avec le secrétaire de la section football. J’ai pu assister à seulement une partie de cette réunion, contraint de partir en raison d’autres obligations. En quittant les lieux j’étais d’un coté été ravi des informations apportées par les uns et les autres mais aussi, quelque peu ulcéré par l’intervention du représentant d’une collectivité locale majeure.

Cette intervention a été d’une telle maladresse, d’un tel manque d’objectivité, qu’elle m’a obligé à réagir. Il m’est en effet difficile de laisser passer de tels comportements qui n’honorent pas leurs auteurs et n’apportent rien à la construction que les sujets sérieux méritent surtout quand l’auteur de ces propos est un élu qui devrait être responsable et détenteur d’un pouvoir de décision. Cette intervention a été faite devant des représentants de la Fédération Française de Football et du Président de Ligue de Football de la Guyane. Comment comprendre que cet élu se soit laissé aller à déclarer en ce lieu et à ce moment : « le rugby est le sport qui monte en Guyane »….. « C’est la seule discipline qui quand elle demande à une collectivité de créer une structure sportive est capable d’avancer des sommes conséquentes »…. « Quand une discipline passe de 400 à 500 licenciés on peut dire qu’elle est en quelque part un exemple….. »

De telles éloges prononcées devant une assistance de Rugby, par un élu de collectivité, seraient peut être compréhensibles, surtout si elles sont faites à l’approche d’une échéance électorale. Comment qualifier cette déclaration en ce lieu : « maladresse » ou « désir de saboter l’initiative de la Ligue et de son Président » seul l’intervenant serait surement en mesure de le dire.

Toutes ces déclarations « à l’emporte pièce » nous éloignent de principes que nous pensions le guide de l’action des pouvoirs publiques et des collectivités locales, en direction de la jeunesse. Nous pensions que la mise à disposition d’équipements sportifs et culturels  s’imposait à toute société qui se respecte, donc à tout élu ou responsable digne de ce nom.

Quant à faire de l’apport de sommes conséquentes à semblé être une priorité pour notre « ELU » intervenant. L’argent serait-il devenu un atout fort à la mise à disposition d’installations sportives ? Nous, dirigeants d’autres disciplines, nous savons combien il est difficile de se faire aider par le monde économique local, souvent contrôlée par des personnes qui sont très touchées par le volet social de la pratique du sport par la jeunesse guyanaise.

Notre « ELU », comme il l’a déclaré il y a quelques années à l’encontre d’un Président de club, a lui aussi ce jour, semblé « atteint d’amnésie conjoncturelle ». En effet alors que le Président de la Ligue de Football venait d’annoncer une augmentation substantielle du nombre de licenciés du football, notre « ELU » poursuivait en faisant l’apologie de sa nouvelle discipline qui selon lui, venait d’enregistrer une augmentation « impressionnante » d’une centaine de licenciés, pendant que dans le même temps le football  enregistrait une progression avoisinant les deux mille. Evidemment ne servant pas son point de vue, cette donnée a semblé échapper complètement à notre « ELU ». 

Cette attitude est-elle le fruit d’une « maladresse » individuelle ou  d’un « vil désir de revanche par sabotage» ou la traduction d’une politique menée par la Collectivité qu’il représentait ? J’avoue que connaissance l’intervenant je pencherais pour les deux premières hypothèses. En effet notre intervenant est une de nos vieilles connaissances. Il a malheureusement été à la tête du football guyanais pendant six ans. Il a laissé la maison dans un état de délabrement sans égal. Nous avons gardé le souvenir d’un adepte de la gesticulation. Sa désormais fonction d’élu, doit lui permettre de donner libre court à son sport favori les « déclarations fumeuses qui n’engagent que ceux qui les écoutent ».

Je terminerai ce mot par une note positive. Nos installations devraient être classées. La campagne en faveur du FAFA pourrait permettre une amélioration des installations. Nos commissions ont pu bénéficier d’une séance constructive leur donnant des armes pour statuer au mieux. Maintenant il appartient aux uns et autres de faire fructifier tout ceci.

Commentaires

PERMANENCES

2 septembre 2017 12:51

PERMANENCES
Des permanences seront tenues pendant les mois de septembre - octobre et si le besoin s'en fait sentir en novembre au siège.   A compter du 02/09/17 : le samedi de 08 h 00 à 09 h 30    tous les :mardis et mercredi de 17 h 00 à 19 h 00    Tous les... Lire la suite

Aucun événement